Charles Zacharie Bowao

"La plume qui prévient vaut mieux que le canon qui détruit"

Le Congo se retrouve aujourd’hui avec une promesse non tenue d’un Etat de droit noyé dans des intérêts économiques claniques, le président Denis Sassou Nguesso ayant délibérément installé le Congo-Brazzaville tant dans une imposture ethno-politique que dans une crise économico-financière.

Charles Zacharie Bowao refuse cette perspective suicidaire, à laquelle s’ajoute un bilan désastreux du gouvernement sur le plan économique et social ces dernières années, alors même que le Congo a la chance d’avoir des ressources naturelles en abondance dont pourraient bénéficier tous les Congolais.

Avec l’alliance IDC-Frocad, il entend ainsi construire une alternative plus responsable, plus forte, plus conforme aux attentes pressantes des Congolaises et des Congolais.

Pierre angulaire de cette alternative et de l’avenir tant politique, économique et socio-culturel de la population congolaise, la nécessité de se recentrer autour de valeurs communes à tous, inaliénables et immuables, pour construire les bases d’un pays moderne et stable.

En parallèle, il propose la mise en place d’un vaste programme de l’alternance démocratique, un programme innovant de gouvernement pour répondre aux enjeux économiques et sociaux d’aujourd’hui et de demain, avec comme priorité absolue la création d’emplois et de richesses pour les jeunes Congolais qui ne représentent pas moins que 75% de la population congolaise.